A partir de ces deux extraits du film « Itinéraire d’un enfant gâté » de Claude Lelouch, Jean-Paul Belmondo nous expose quelques astuces pour réussir à faire bonne impression, donner confiance à votre interlocuteur. Parce que pour communiquer efficacement, il faut comprendre ce que les gens projettent sur vous. Selon une étude réalisée à Palo Alto, lors d’une présentation, l’attitude représente 97% de ce qui est retenu par l’interlocuteur. Vos mots ne représentent que les 3% restant. Autant vous dire qu’une bonne présentation, ou plutôt une présentation adéquate à votre activité, est primordiale.

Apprendre à dire bonjour…

Jean-Paul Belmondo met l’accent sur le premier outil pour façonner sa personnalité: le costume ! Un costume qui s’accompagne d’une chambre dans un grand hôtel pour crédibiliser le personnage. Cela n’est pas nécessaire pour un entrepreneur, quoi que de beaux bureaux aident toujours à se sentir bien au travail. Pour en revenir à la tenue, oubliez le proverbe « l’habit ne fait pas le moine ». Nous sommes tous dirigés par des préjugés inconscients. Si le costard n’est pas LA règle dans toutes vos rencontres, veillez à soigner votre image en fonction de ce que vous voulez transmettre. Imaginez un candidat en entretien face à vous: vous portez un costume-cravatte ou vous portez un sweat à capuches et jean… Il n’est pas difficile de voir la différence de message transmis. Il n’y a pas de tenue-type, mais il y a des tenues à prévoir selon la situation.

Dire bonjour ? Juste un exercice rapide qui permet de très vite cerner une personnalité. Une petite voix sera tout de suite assimilée à un timide, un « bonjour » souriant à quelqu’un de joyeux, un « bonjour » tremblant quelqu’un d’impressionné ou anxieux… Essayez l’exercice avec des proches de personnalités différentes, car il faut aussi apprendre à s’adapter à l’autre, ne pas paraître plus fort ou plus faible, dominant ou dominé.

Apprendre à ne pas être étonné…

Une réflexion toute bête et pourtant vrai: avoir l’air étonné signifie ne pas être au courant, ne pas savoir. Un air à éviter d’adopter face à un nouvel interlocuteur. Entretien d’embauche, présentation pour une levée de fonds ou autre, vous devez connaître votre sujet, votre produit, votre entreprise. Attention donc à cet air surpris qui peut évoquer une faiblesse de votre part.

Des petites astuces utiles pour vos fameuses « 20 premières secondes », en avez-vous d’autres ?