Deborah Sweeney est à la tête de MyCorporation.com, entreprise qui aide au lancement d’autres entreprises. Ces 5 dernières années, sa clientèle féminine est passée de 10 à 25%. Des résultats très encourageants mais qui l’ont poussé à se demander concrètement pourquoi les femmes entreprennent moins ? Je reprends ici les 5 mythes qui empêchent les femmes d’entreprendre selon Deborah Sweeney.

1/ Il est impossible pour une femme de réussir en tant qu’entrepreneur

Lucy Peng, une des fondatrices de Alibaba, Lauren Powell Jobs qui a fondé Emerson Collective pour aider les étudiants sans ressources, Beth Comstock à la tête de l’unité d’innovation chez GE… La liste est bien plus longue qu’on ne l’imagine. C’est le magazine FORBES qui a établi ce classement des femmes les plus puissantes au monde, dont font parties ces entrepreneures à succès. A découvrir ici !

2/ Les femmes ne sont juste pas aussi entreprenantes que les hommes
« Les femmes ont du mal à imaginer ce que l’entrepreneuriat pourrait être pour elle-même […] C’est parce qu’elles n’ont pas suffisamment de modèles à imiter » dit Deborah Sweeney.
Et en effet les modèles sont limités car si peu mis en avant. Pour beaucoup, ce n’est pas très rassurant de s’aventurer là où peu de femmes sont représentées. Cela veut-il dire que c’est moins facile ? Qu’elles ont échouées ? Non ! Certes en nombre inférieur, les femmes sont bien présentes dans l’entrepreneuriat et de nombreux réseaux existent pour se connecter avec elles.

3/ Les femmes réussissent moins dans l’entrepreneuriat que dans le monde du travail
Peut-être surtout parce qu’elles osent moins, car en effet, il n’est pas possible de comparer la part de travailleuses et d’entrepreneures. Ce sont deux mondes différents. L’entrepreneuriat séduit les femmes qui veulent quelque chose de nouveau, ou autre chose, quelque chose qu’elle ne retrouve pas dans le monde du travail. La passion, le challenge, comme porter un « bébé » et le faire grandir. Etre maternelle et bienveillante ne sont pas des défauts pour entreprendre, au contraire. La seule barrière: vous-même !

4/ Entreprendre prend davantage de temps que travailler pour une entreprise

On n’a rien sans rien ! Construire de ses mains prend davantage de temps que travailler pour quelqu’un d’autre. C’est une pression supplémentaire qu’il faut savoir gérer. L’entrepreneuriat doit être une aventure réfléchie par rapport à son projet de vie et ses capacités: Ai-je les outils nécessaires pour créer? Suis-je prête à me dédier à mon entreprise? A quel point cela compte pour moi? Qui de mes proches sera affecté par cette décision? En effet, il semble y avoir de meilleurs moments que d’autres dans sa vie pour entreprendre. A vous de peser le pour et le contre. Mais attention, ne réfléchissez pas trop, par souci pour votre entourage, vous risqueriez de vous créer des barrières et remettre (encore) à plus tard.

5/Mes enfants et ma famille vont souffrir à cause de mon entreprise

Dans le cas des mamans, tout est question de dialogue au sein de votre famille. Bien sûr, je n’ai pas d’enfants, mais j’imagine que si ma mère voulait entreprendre pendant mes plus jeunes années, j’aurais eu besoin qu’on m’explique sa fatigue et son absence. La maman doit savoir présenter la situation aux enfants de manière à ce qu’ils comprennent que c’est pour son « bonheur». Car une création d’entreprise est avant tout une réalisation de soi, et que tout enfant serait fière d’avoir une SuperMaman !
Très vite, découvrez l’article sur les Mompreneures… ;)

Et vous, qu’est-ce qui vous empêche ou vous a empêché d’entreprendre ?